Médias - Culture

Cinéma : le spectaculaire succès des ayants droit dans leurs combat contre les sites pirates

Depuis un arrêt de 2017 rendu par la Cour de cassation, les jugements s’enchaînent en matière de blocage des sites de streaming illégal de films et séries. Le bilan est impressionnant.

Publié : 01/12/2022 à 14:03 - Mis à jour : 30/01/2023 à 13:34

Photo
ROMAIN LONGIERAS / Hans Lucas via AFP

Ça se complique pour les cinéphiles adeptes de streaming illégal. Créateurs, producteurs et autres ayants droit bénéficient désormais d’une législation parfaitement rodée pour défendre leurs œuvres face aux pirates… et ils ne se privent pas d’y recourir. Selon nos informations, en cinq ans, ils ont obtenu le blocage de 2 085 noms de domaines, menant vers 787 sites. En outre, 38 services d’IPTV ont fait l’objet de mesures similaires, pour un total cette fois de 274 noms de domaine. «  Quand un site fait l’objet de plusieurs blocages successifs, il n’est comptabilisé qu’une seule fois  », précise dans les colonnes de l’Informé Frédéric Delacroix, le délégué général de l’association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA), au premier plan dans cette bataille. Et le bilan de ces décisions devrait encore s’alourdir puisque «  d’autres sont en cours, mais ils ne sont pas encore jugés  ».

Soutenez l’investigation indépendante !

15 jours gratuits sans engagement*

Chaque jour, la rédaction de l’Informé révèle des informations exclusives sur les entreprises et leurs dirigeant(e)s dans tous les secteurs de l’économie. Factuel, libre et sans pub, l’Informé ne vit que de ses lecteurs.

  • Abonnement résiliable à tout moment
  • L’accès à l’intégralité de nos articles sur ordinateur fixe, tablette et smartphone
  • Des newsletters récapitulant nos scoops
  • Des alertes sur les sujets et auteurs de votre choix

Notre indépendance nous a permis de vous révéler ces informations :

*Offre valable sur l’abonnement mensuel

Déjà abonné(e) ?