Les quatre opérateurs télécoms français réclament 2 milliards à Netflix, Apple et Cie

Regroupés au sein de la Fédération française des télécoms, ils veulent faire payer aux GAFA l’usage massif de leurs réseaux fixes et mobiles.

Photo
JUSTIN TALLIS / AFP

Google, Amazon, Meta (Facebook), Apple, Microsoft et Netflix vont devoir passer à la caisse. C’est en tout cas ce que veut la Fédération française des télécoms (FFT) qui rassemble les grands opérateurs du secteur. Bien que n’appartenant pas à la FFT, Free s’est associé pleinement à la procédure. Dans une note envoyée en octobre et que l’Informé s’est procurée, l’association demande à Bruxelles de faire contribuer les fournisseurs de contenus (films, séries, apps…) au financement des infrastructures mobiles (5G) et fixes (fibre optique). Dans ce document, titré « Pour une juste contribution des grands utilisateurs de bande passante au financement des réseaux », Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free (dirigé par Xavier Niel, actionnaire de l’Informé) n’y vont pas par quatre chemins : ils réclament pas moins de deux milliards d’euros chaque année aux géants du web. « Pour les quatre opérateurs , les coûts générés par les six utilisateurs identifiés sur mobile sont estimés à près de 1,5 milliard d’euros par an, et environ 500 millions d’euros sur les réseaux fixes », détaille la lettre, également adressée à Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la transition numérique et des télécoms. De son côté, le European Telecommunications Network Operators (ETNO), rassemblement des telcos européens, militait déjà pour une participation à hauteur de 20 milliards d’euros par an sur l’ensemble du Vieux Continent.

Cet article vous intéresse ? Abonnez-vous pour le lire et découvrir chaque jour tous les scoops de l’Informé.