Énergie - Environnement

Trois fonds d’investissement courtisent le conseil en ingénierie Neo2

Il travaille sur les réacteurs EPR d’Hinkley Point C ou sur la ligne 15 du métro parisien… Très tourné vers l’énergie et les infrastructures, Neo2 cherche un nouvel actionnaire minoritaire.

Publié : 22/05/2023 à 16:53

Photo
Finnbarr Webster / Getty Images

Veolia, EDF, Total ou encore Engie… Neo2 peut se targuer de réunir une flopée de grands groupes français parmi ses clients. Dotée de 450 consultants, cette société de conseil en ingénierie s’est forgée une petite réputation dans l’énergie, les services à l’environnement ou encore infrastructures de transports… et agite actuellement les investisseurs. Prête à faire rentrer un nouvel actionnaire à son capital, elle cherche un un candidat prêt à mettre une soixantaine de millions d’euros sur la table contre une participation d’environ 40 %, dans le cadre d’un LBO. Selon nos informations, trois fonds français se disputent le dossier : Capza (une société de gestion contrôlée par Axa), de Qualium (ancienne filiale de la Caisse des Dépôts) et d’Andera Partners (ex-Edmond de Rothschild Investment Partners). Les négociations, pilotées par la banque d’affaires Natixis Partners, devraient se conclure  à la fin du mois.

Soutenez l’investigation indépendante !

15 jours gratuits sans engagement*

Chaque jour, la rédaction de l’Informé révèle des informations exclusives sur les entreprises et leurs dirigeant(e)s dans tous les secteurs de l’économie. Factuel, libre et sans pub, l’Informé ne vit que de ses lecteurs.

  • Abonnement résiliable à tout moment
  • L’accès à l’intégralité de nos articles sur ordinateur fixe, tablette et smartphone
  • Une newsletter quotidienne récapitulant nos scoops
  • Des alertes sur les sujets et auteurs de votre choix

Notre indépendance nous a permis de vous révéler ces informations :

*Offre valable sur l’abonnement mensuel

Déjà abonné(e) ?