Énergie - Environnement

Le Conseil d’État confirme la condamnation du secrétaire général de la COP21

Le code des marchés publics avait été quelque peu malmené par le Quai d’Orsay, en charge de l’organisation de la conférence internationale sur le climat.

Publié : 03/02/2023 à 18:21 - Mis à jour : 03/02/2023 à 20:01

Pierre-Henri Guignard, à la veille de la COP21 dont il était secrétaire général
Pierre-Henri Guignard, à la veille de la COP21 dont il était secrétaire général AFP

Sanction confirmée pour le diplomate Pierre-Henri Guignard. Huit ans après l’Accord de Paris sur le climat, le secrétaire général de la COP21 avait été condamné, en mai dernier, pour irrégularités dans les marchés publics par la Cour de discipline budgétaire et financière. Selon nos informations, le Conseil d’État vient de refuser le pourvoi en cassation que Pierre-Henri Guignard souhaitait déposer. L’amende de 1 000 euros dont il a écopé, comme les autres organisateurs du sommet, a donc été confirmée, sans possibilité d’appel.

Soutenez l’investigation indépendante !

15 jours gratuits sans engagement*

Chaque jour, la rédaction de l’Informé révèle des informations exclusives sur les entreprises et leurs dirigeant(e)s dans tous les secteurs de l’économie. Factuel, libre et sans pub, l’Informé ne vit que de ses lecteurs.

  • Abonnement résiliable à tout moment
  • L’accès à l’intégralité de nos articles sur ordinateur fixe, tablette et smartphone
  • Des newsletters récapitulant nos scoops
  • Des alertes sur les sujets et auteurs de votre choix

Notre indépendance nous a permis de vous révéler ces informations :

*Offre valable sur l’abonnement mensuel

Déjà abonné(e) ?